Quand vous arrivez à Guangzhou, en sortant de l'aéroport, ce sera votre premier contact avec la Chine : le trafic routier.

Sur l'autoroute, vous aurez l'impression (illusoire) que le code de la route est appliqué ici comme en France. Bien sûr, il y a les abonnés à la file du milieu, mais vous avez les mêmes à la maison !

Arrivé en ville, le dépaysement commence. Ici le code de la route semble donné à titre indicatif et ne pas faire office de règle absolue. Le trafic se régule ainsi : on regarde devant soit uniquement, on roule doucement et on va dans la direction que l'on souhaite. C'est le premier engagé qui passe.

Simple non ?

Le secret est dans le "champignon". Comme on roule doucement, on peut s'arrêter facilement quand la voiture qui vient de la gauche se met devant nous !

Ces règles de conduite permettent :

- de rouler à contresens sans danger ;
- de faire demi-tour n'importe où ;
- de s'arrêter au milieu d'un carrefour pour réparer son moteur ;
- de rouler à 5 de front quand le marquage au sol propose seulement trois files ;
- de piler soudainement (si on s'aperçoit que l'on s'est trompé de route par exemple, et juste avant de faire demi tour sur place, pour rouler à contresens) ;
- de prendre des sens interdits ;
- etc. etc. etc. …

Les ronds points : éléments décoratifs et ludiques, ils peuvent être contournés selon la fantaisie du conducteur.

code_de_la_route_001

(Là, c'est la navette de Lijiang qui (ne) fait (pas) le tour du rond point !)

Le klaxon

Il permet de prévenir ceux qui sont devant qu'on est là. (N'oubliez pas que l'usage du rétro est inconnu ici.) Le klaxon n'est pas un moyen d'insulter les autres conducteurs comme en France ; on est dans un pays civilisé ici ! (Et toc pour les machos du volant !)

Les piétons :

Ils doivent s'adapter et regarder à droite ET à gauche en même temps tout le temps de la périlleuse traversée de la chaussée. (Sans oublier les mobylettes électriques, parfaitement silencieuses, qui surgissent de nulle part soudainement.)

Le sésame "rose"

Avoir un permis coûte cher, mais avec assez d'argent on peut l'acheter le passer sans problème majeur. On y apprend à quoi sert le rétro : à se remettre du rouge à lèvres avant de quitter le véhicule ! (si, si, c'est vrai !).

Une employée de la JV où travaille Pierre vient d'avoir son permis. Jeune conductrice, elle a fait un trajet de 3 km avec un collègue. Ce dernier nous a raconté : en 1ère tout le temps, elle faisait hurler le moteur en allant le plus vite possible ! Au deuxième essai, elle testera certainement la seconde !

Bien sûr, il arrive d'inévitables accrochages, mais je vous en parlerai une autre fois.

Bons baisers de Canton,

Les Chinoisiers

PS : J'ai entendu quelqu'un dire le mot "Anticiper" ? : Pas la peine, vous aviserez une fois devant l'obstacle. Exemple pratique : Depuis 6 mois, des travaux provoquent un rétrécissement de la chaussée sur la route que vous empruntez quotidiennement. Seule la voie de droite passe. Mais si vous aimez rouler sur la voie de gauche, restez-y. Quand vous serez coincé derrière les barrières, il ne vous faudra pas plus de 15 mn pour forcer un passage et vous insérer sur la file de droite. Ne vous inquiétez pas si votre passager français râle ; il finira bien par s'y faire et un beau jour se cachera derrière son journal au lieu de vous tourmenter !